lil'satellite

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Pour tout ceux qui pensent que j’ai arreté de bloguer, rassurez vous (ou pas…) , j’ai juste changé d’adresse!!! Rendez vous par là

Lilsatellite.com

Publicités

Si je blogue moins cette dernière semaine, je ne manque pas pour autant les bons plans et justement en faisant un tour ici j’ai trouvé quelque chose qui pourrait vous plaire.

Si vous connaissez Kid Koala ou avait envie de découvrir quelque chose de nouveau coté musique sachez que son album « ROCK-HOP THE SLEW »  est téléchargeable gratuitement par là.

Source:  Supapanda

Et si c’était à votre tour de me dire laquelle de ces campagnes dont j’ai parlé ici vous préférez??? 🙂

On entend souvent dire que face à Internet la presse papier est démodée et que de plus en plus de personnes utilisent aujourd’hui leur connexion pour s’informer bénéficiant ainsi d’une information le plus souvent gratuite, réactive et surtout interactive. Jusqu’à aujourd’hui le débat était réel et tout le monde était en droit de se poser la question suivante : Internet va t’il tuer la presse ?

Loin de se laisser faire,  aujourd’hui, la petite protégée de Gutenberg a décidé de se rebeller en se lançant dans le VIP. Non, il n’est pas question ici de presse people mais tout simplement de la dernière trouvaille en matière de publicité : le Video-In-Print.

What’s that ???!!!!

Le Video-In-Print est un nouveau support pour le moment uniquement publicitaire qui pourrait bien révolutionner le rapport à l’imprimé. Imaginé par la société Americhip il consiste à insérer des supports vidéo dans la presse papier. Un peu comme à l’image des cartes de vœux musicales les vidéos se déclenchent lorsque le lecteur tombe sur la page en question.

Le premier test de ce nouveau support sera effectué le 18 septembre aux Etats-Unis dans le magazine « Entertainment Weekly » où l’on pourra découvrir sur certaines pages des écrans de 2,7mm d’épaisseur promouvoir la chaine CBS.

Mais plusieurs questions se posent.

En effet, vu le coût excessif de la mise en place de ce procédé on se demande si les magazines ne vont pas augmenter leur prix, ce qui aurait tendance à repousser d’avantage les lecteurs. Cela ajouté au fait que le VIP ne dispose d’aucun moyen de régulation du son ce qui peut être assez génant dans les endroits publics.

Idée révolutionnaire? Peut être pas tant que ça tout compte fait…

arobaseHadopi ? kézako ? Vous ne savez pas ? Mais dans quel monde vivez-vous ? Quoique… il y a de quoi perdre la tête. Puis après tout, Frédéric Mitterand lui-même ne sait pas que cela signifie Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet.

Je crois q’un retour en arrière s’impose ….

En 2006, afin de lutter contre le partage illégal de musique le gouvernement avait mis en place une loi répressive contre le téléchargement. Des députés de gauche comme de droite avaient proposé d’instaurer une alternative trouvant cette solution bien trop brutale : la licence globale. Licence qui permettait de légaliser le partage de musique sur internet en prélevant une rétribution forfaitaire sur les factures internet et qui était ensuite redistribuée aux artistes. Solution qui même si elle fut peu médiatisée fut votée. Pourtant suite à des réactions importantes de ce qu’on appelle en communication les lobbys ce projet fut mis de coté pour être remplacé par cette loi ultra répressive qu’on appellera Hadopi. Ne vous étonnez donc pas si vous voyez votre connexion coupée sans même avoir été jugé. Car oui c’est le risque que vous encourez en partageant quelques fichiers.

Mais les internautes sont loin d’être bêtes et ne se laissent pas faire. Commence alors un buzz où des milliers d’articles pleuvent dénonçant cette loi comme étant une violation du droit à la défense, une opposition au principe de la présomption d’innocence et surtout comme une atteinte a notre droit fondamental qu’est la protection de nos données privées. Franc succès, Hadopi 1 c’est du grand n’importe quoi qui sera mis de coté.

Mais c’est être naïf que de penser que le gouvernement abandonnerait aussi facilement. Après le fiasco du premier volet Hadopi, il contre-attaque avec Hadopi saison 2 et on espère que cette fois le scénario a été retravaillé.

Je finirais cet article en citant le député UMP Henri Pagnol, partisan de la loi Hadopi, à qui on a demandé ce qu’était le Peer-to-Peer et qui a répondu :« Le Peer-to-Peer c’est pouvoir s’adresser en direct grâce à toutes les technologies numériques avec des personnes qui sont dans la même situation que vous ; quelque chose de très positif et qu’il faut encourager !!!»  Voila qui est dit !!

   Sur Internet, c’est bien connu, tout circule et les publicitaires l’ont bien compris.  Fausse pub, détournement ou provocation ils sont près à tout pour mettre en place ce qu’on appelle en marketing le « buzz ». Mais les Buzz sont désormais monnaie courante et l’internaute est une cible qui se lasse vite et ça, l’agence « Das Comitee » l’a très bien compris et nous propose donc dans sa dernière campagne la vidéo qu’on aurait jamais imaginé voir un jour : « une sex tape d’Hilter ».

  Non, vous ne revez pas et vous n’avez pas encore tout vu…

  Pour la journée mondiale du sida, l’agence allemande décide de jouer sur la provocation en lançant la campagne : « AIDS is a mass murderer. » (en français « Le sida est un tueur de masse. »). Une accroche qui aurait pu être comme toutes les autres, si derrière elle ne se cachait pas une mise en scène des plus atroces. Hitler, Staline, Saddam Hussein, ce sont les plus grands dictateurs des derniers siècles que nous retrouvons dans des scènes plus pornographiques qu’érotiques avec de jeunes et jolis mannequins.  

  Peut on utiliser ce genre de tabous à des fins marketing ? Le débat est lancé !

  En tout cas cette campagne n’est pas du goût de tout le monde et a déjà été censurée sur plusieurs plateformes vidéo. Si le taux de mémorisation risque d’être élevé le résultat concernant le score d’agrément (nombre de personnes ayant apprécié la campagne) risque quant à lui d’être beaucoup moins important. En effet, la provocation a beau être une technique marketing bien connue ; il y a un minimum de morale, de respect et d’éthique à conserver. Avec la ligne jaune franchie, l’agence « Das Comitee » pourrait bien voir son buzz phénoménale se retourner contre elle.

Dévouvrez la vidéo en cliquant ici.


Flash news

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Blog Stats

  • 9,405 visites

Articles les plus consultés