lil'satellite

Le graffiti… un art à part entière!

Posted on: octobre 14, 2009

J’aime ce qui n’est pas conventionnel, alors forcément le Street art je suis fan et je suis de ceux qui trouvent que le graffiti peut être un art à part entière. Bien sur, je ne parle pas des insultes stupides qu’on peut retrouver sur certains de nos murs, mais de chefs d’œuvre comme ceux de Cornbread, David Ellis ou Blu.

J’admire ces hommes et ces femmes qui n’ont pas peur d’utiliser ce moyen pour crier haut et fort un mécontentement général ou une humeur du moment. Bon ok… ils transgressent la loi, mais il faut avouer que leur créativité colorée est souvent plus agréable au regard que certains murs gris de nos villes. En effet, bien que le street-art ne soit pas toujours légal, sa valeur artistique est incontestable et on n’a pas fini d’être impressionné car la rue est le support le plus vaste, le plus puissant et surtout le plus visible qui puisse exister. Toutes les grandes villes du monde sont habillées de jolis chefs d’œuvre de street-art. Paris, Londres, Bristol, Madrid, Barcelone, Rome, Chicago, San Francisco sans oublier, New-York, toutes ont leurs artistes.

Depuis quelques années le street art est devenu un élément omniprésent dans nos sociétés et les grandes marques l’ont bien compris en utilisant ce phénomène dans leur stratégie marketing, comme c’est le cas dans ce spot pour « More than medication » :

 

Le graffiti est aussi utilisé comme un medium publicitaire: les rues deviennent de réels supports de communication comme nous le montre cet exemple de campagne pour Yves Saint Laurent:

street art

Mais ce procédé ne plaît pas à tout le monde et la marque Sony l’a bien compris en étant attaquée en justice après avoir lancé la campagne ci dessous:

street art sony

Heureusement, il y a peu de temps, est né le « Reverse Graffiti » ou « graffiti propre » en français. Cette technique consiste à dessiner sur des supports sales à l’aide de torchons humides. Alexandre Orion (vidéo ci-dessous) est l’un des précurseurs de ce procédé et a inspiré des marques tel que Smirnoff, Size, Big Brother ou encore X Box qui ont decidé de baser une partie de leur communication sur le Reserve Graffiti.

Au final tout le monde est content, on communique, on fait de l’art et en plus on respecte l’environnement…

Et pour ceux qui aiment ça et qui ne s’en lassent pas je vous propose une exposition très sympa: « Né dans la rue-graffiti » qui squatte la fondation Cartier Bresson pour l’art Contemporain jusqu’au 29 novembre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Flash news

Blog Stats

  • 9,424 visites

Articles les plus consultés

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :